Accueil du site > AUJOURD’HUI > QUAND LES LESBIENNES SE FONT DU CINEMA !

QUAND LES LESBIENNES SE FONT DU CINEMA !

jeudi 29 octobre 2009, par cha

21ème édition du Festival lesbien & féministe de Paris, du 29 octobre au 2 novembre 2009 au Trianon.


Cineffable, c’est un des premiers festival de cinéma lesbien (voir le premier d’ailleurs !) organisé pour des lesbiennes et par des lesbiennes. Dit comme ça, on se rend pas bien compte, mais 20 ans d’existence pour un festival qui prône la non-mixité à l’entrée et qui ne passe exclusivement des films de gouines, c’est ENORME ! si, si.

[sans rentrer dans aucun débat, je trouve ça bien qu’il existe parfois des lieux ou l’on peut se retrouver qu’entre meufs.]

Bref, cette année encore, plus de 70 films venant d’un peu partout (Afrique, Etats Unis, Allemagne, Bahamas, etc...), des débats (souvent un peu chaotique je dois avouer), une expo, un concert, des stands à foison pour échanger, s’informer, se looker, et.....la soirée au Bus Palladium bien sur ! !

La selection de FFF :

- Sénégalaises et Islam (Documentaire. Sénégal. 2007) de Angela Diabang Brener

Le voile, la charia, les extrémistes : des femmes musulmanes sénégalaises s’expriment sur leur façon de vivre leur religion et leur rapport au monde. ça risque d’être intéressant et de soulever nombreuses questions .

- Training Rules (Documentaire. États-Unis. 2009) de Fawn Yacker

Pendant les 26 ans durant lesquels elle a entraîné l’équipe de basket féminin de Pennsylvania State University, Rene Portland avait trois règles de base : pas d’alcool, pas de drogue, et pas de lesbiennes. Training Rules montre comment le monde du sport universitaire féminin, nid de nombreuses pratiques homophobes, est responsable de la destruction des vies et des rêves de ses athlètes les plus talentueuses. mm des filles en short !

- Rain (Fiction. Royaume-Uni/Bahamas. 2008) de Maria Govan Rain est une adolescente de 14 ans qui, à la mort de sa grand-mère, part à la recherche de sa mère dans un bidonville de Nassau. Mais ses rêves d’amour et de retrouvailles se heurtent à la misère. Elle se réfugie dans la course à pied, encouragée par sa professeur de gymnastique, qui va l’aider à affronter la réalité de sa nouvelle vie. Un film émouvant et touchant où vibre la spiritualité d’un pays et d’un peuple, celui des Bahamas. pour voir un plus loin que le bout de notre nez

- la séance Butch/Fem évidemment !

- le débat sur "le féminisme noir"

Echanges autour du Black feminism issu du féminisme africain-américain, une identité féministe et politique qui définit la domination de genre sans l’isoler du racisme et du rapport de classes. Comment se construit un (ou des ?) féminisme Noir en France ? toutEs ensemble contre le racisme et l’homophobie !

- le débat "Sexualité et plaisir" YOUPI, enfin ne nous emballons pas trop vite !

Mesdames, soyons honnêtes, soyons franches ! Vous vous êtes toujours demandées ce qu’est réellement l’éjaculation féminine et comment faire pour y arriver ? Vous voulez tout savoir pour donner encore plus de plaisir à votre partenaire ? Vous n’avez jamais osez essayer les sextoys mais vous vous dites que ca pourrait être intéressant ? Alors ne ratez surtout pas nos 2 séances "Sexualité et Plaisir" ! Rendez-vous lundi 2 novembre à 15h pour la séance de projection et à 17h (séance gratuite) pour rencontrer et poser toutes vos questions aux intervenantes venues spécialement pour vous : la réalisatrice du film, et des surprises ! C’est la cerise sur le gâteau du festival ! Bon, j’aime pas trop l’accroche, l’impression d’être un peu prisE pour une lesbienne qui découvrirait seulement les joies du sexe !? en 2010 !? mais bon....bien tentéE d’aller faire un tour quand même, et puis c’est Wendy qui anime alors ;)

- une soirée butch-fem, une soirée Q, une soirée SM ! ! !

heu ba là, j’attend de voir parce que une soirée Q à cineffable, ça me fait bien rigoler quand même sachant que dès qu’on montre une chatte à lécran à ce festival, on rentre dans des débats incroyables alors carrément des filles baiseraient sur place ???? wahou, j’ai hate de voir ça ! !


LES + :

> la non-mixité du festival.

> la séance à 5 €.

> l’Afrique a l’honneur avec 3 films en projection.

> un accueil et une présentation des séances en langue des signes.

> tous les films sont sous-titré en français (même ceux en français)

> le Trianon est accessible aux personnes en fauteuil

LES - :

> l’entrée pour la soirée au bus palladium à 18 € !? merde quoi.

> si tu bosses, tu loupes la moitié des séances qui sont en pleine journée en semaine :(


Le Trianon 80 Boulevard Rochechouart - Paris 18e

Cineffable

Galerie