Accueil du site > AUJOURD’HUI > PUSSY RIOT A PARIS

PUSSY RIOT A PARIS

lundi 9 juillet 2012, par Sophie

En soutien à ce groupe punk féministe russe, le commissaire Andreï Erofeev lance une Alerte ! au Palais de Tokyo jusqu’au 20 juillet.


Victoria Lomasko, la marche des Pussy Riot, 2012

C’est un peu comme si Pussy Riot avait été l’étincelle qui a marqué le début de la vague de répression contre l’homosexualité qui sévit actuellement en Russie et ses anciennes provinces.
En février 2012, ce groupe punk féministe constitué d’anonymes a marqué les esprits par deux actions efficaces mais durement réprimées. Le procès de leur dernière action-chanter un morceau punk dans une église orthodoxe de Moscou- est en cours et quelques membres du groupe sont en grève de la faim pour protester contre la durée anormalement courte accordée à la défense pour préparer le procès. Elles encourent 7 ans de prison alors que leurs actions ne constituent pas un délit en tant que tel. Même l’église orthodoxe demande à ce qu’elles soient libérées.
Mais leurs chansons cumulent des textes anti-Poutine, féministe et anticléricaux. Dans notre super 21ème siècle, c’est trop, semble-t-il, surtout pour le président russe actuel.

 

 

Le Palais de Tokyo appelle au soutien du groupe et a lancé fin juin une Alerte ! Pussy Riot. "Les Alertes sont des invitations faites à des artistes et commissaires d’exposition à investir un espace du Palais de Tokyo et à réagir au fil brûlant de l’actualité, qu’elle soit politique, économique ou émotionnelle. « Le cas Pussy Riot », première Alerte présentée au Palais de Tokyo, est un projet à l’initiative d’Andreï Erofeev, commissaire et critique d’art russe." L’accés à l’expo est gratuite.

 

 

26 artistes ont composé une bande-son : "Free Pussy Riot".

1 Message