Accueil du site > DEHORS > ET ALORS CETTE SOIREE ?

ET ALORS CETTE SOIREE ?

samedi 13 décembre 2008, par cha


Chose promise, chose due.

Nous étions donc jeudi à la What’s gouine on.

Arrivée 22h, le bar est déjà bien rempli.

Le lieu, les Disquaires, est en réalité plutôt pas mal pour ce genre de soirée. Assez grand pour éviter la meuf que vous ne voulez pas voir et assez petit pour qu’elle finisse par vous tomber dessus. Un espace fumeur qui ressemble à une terrasse mais qui serait fermée, où il fait donc froid mais pas trop enfumée. Les responsables du lieu sont sympa et on arrive même à rire avec le mec qui fait l’entrée malgré sa facheuse tendance à vouloir nous entasser dans le fond du coin fumeur, alors qu’on est 6 dans un espace qui pourrait en contenir 20. Mais dit avec le sourire, finalement ça passe !

Début de soirée plutot Hip-Hop avec Kill Kill Romeo qui fait bouger le Dance floor avec des bons vieux tubes comme on les aime, "Le rap c’était mieux avant".

Dans un coin, Mélo tient son stand de Badges KRU, j’en remarque un "frite" qui me fait bien marrer. je repasserai plus tard.

La bière coule à flot et le bar est un peu assailli par toute une horde de gouines assoiffées, il faut dire que le demi est à 3 € et comme l’entrée est gratuite, on hésite pas à se payer une deuxième tournée.

23h, c’est l’heure de pointe, on se bouscule et plus personne dans le coin fumeur....?? je me retourne vers les platines et...Louise de Ville est arrivée et joue le rôle de la mère Noël, tout s’explique. Elle s’éfeuille sur un chant de Noël typiquement Américain, et se retrouve très vite nue au milieu de la foule. C’est marrant comme on peut etre des grandes gueules et lorsqu’on se retrouve avec une fille nue devant nous qui nous souri en nous demandant si ca va au milieu d’une soirée, on est comme des cons. Elle est très forte pour ça Louise.

Après son show, elle s’est calée (encore denudée) près des toilettes pour regrouper ses affaires. C’est incroyable le nombre de filles qui voulait justement aller aux toilettes à ce moment là.

Je discute un peu avec Vaï qui me dit dans le désordre, que ce soir, il y a quand même plus de monde que d’habitude, qu’elle s’est achetée un super appareil photo (pas numérique) des années 90 sur E-bay et qu’il faut que j’arrette de faire ma caillera...je sors donc les mains de mes poches et m’en vais rejoindre mes potes sur la piste de danse. Je suis bien ce soir, j’ai envi de m’amuser. Elles aussi apparement, on est donc bien parti pour faire les dindes. C’est Rag qui a repris les platines. Electro. Ambiance détendue, les filles sont de sortie et on ne manque pas de guetter une éventuelle nouvelle jolie petite meuf qu’on aurait jamais vu auparavant. On retourne vite à nos blagues pourries après avoir scruté le terrain et décelé aucune target succeptible de nous plaire.

Passé minuit, faut pas déconner on est quand même en semaine, une première vague de départ. Denyse Juncutt reprendra les platines pour un public moins nombreux mais tout aussi chaud, parmi ses groupies habituelles.

Je m’apprête aussi à rentrer avec ma girl. On regroupe nos petites affaires, on dit au revoir et comme une soirée gouine n’est pas une vrai soirée sans son quota de drama-gouine, je me retrouve au milieu d’un truc pas possible auquel je n’arrive même pas à croire. Encore et toujours la même histoire de meufs, d’ex-meufs et de futures-ex, enfin la classique quoi.

On évite le pire, parce qu’on a plus 15 ans et qu’on va pas se battre pour une fille quand même. Sans rancune, je repars dans le froid polaire avec mon cadeau de Noël sur le scotter, et ma meuf me dit qu’au Moyen Age on aurait du faire une joute dans ce genre de situation...elle est marrante ma meuf, mais ça me fait pas rire.

Conclusion, j’ai passé une bonne soirée, j’ai pas dépensé trop d’argent, j’ai pu parler à plein de gens sans avoir à hurler et j’ai complètement oublié de repasser au stand KRU.

On reviendra.

8 messages
  • et bien à mon avis ta dû bouffer un balet !! ;) pake ya de kwoi délirer ;-p ceci dit les goût et les couleurs ne se discutent pas..

  • aaaarfghtvsfdg mais pourquoi je ne suis pas venue ?!!! mais ça on s’en fout hein !?!
    la prochaine...avec moi ! et puis je t’offrirai ta "frite", ainsi je me sentirai moins "une éventuelle nouvelle jolie petite meuf qu’on aurait jamais vu auparavant" ;)

    • "un balet" doit faire référence au "balais", un engin destiné à la gent féminine, qui sert habituellement à passer le temps, voir à pousser loin de ses yeux les petits tapons de poussière qui trainent par ci par là, tu vois vaguement ce dont je veux parler Charlotte ?
      Cette expression, à mon humble avis, fait peut-etre allusion au fait que tu n’as trouvé aucune meuf à ton goût ? M’enfin, je ne suis pas sure du tout, et si c’était le cas, je me permet de corroborer ici les dires de Charlotte même si j’ai beaucoup apprécié cette soirée. J’ai pu y voir beaucoup de vieilles connaissances (c’est pas obligatoirement un gage de qualité), et quelques nouvelles têtes, une créature de la nuit qui dansait à merveille (avec Chouchou), une Louise De Ville en forme (beaucoup plus que l’assistance), des stars...stars, normal, pas mal d’Ex mais pas assez pour me faire regretter d’être là, quelques visages à qui je serais bien allée parler si je n’avais pas été d’une humeur si excécrable (Big up à S...A). Je dis 7,5/10. 7euros 50 la vodka, ça fait un peu mal (c’était pour une FEM, moi j’assume à fond la bière butch, hein !) + 2 euros le vestiaire pour l’hiver, un jeudi soir, bon.
      Mais je reviendrais !

  • ahahh.. marrant comme commentaire !!!
    la prochaine fois j’irais et je ferais la nouvelle tête, vue q je viens d’arriver sur paris, et trés peu sortie encore dans le milieu !!! mais je vois que rien n’a changé !!! ahhh les douces soirées lesbiennes avec leurs ex, leurs griffes, leurs bieres et leurs coups de gueule !!!
    j’espere à la prochaine !!! j’ai hâte de voir tout ça !