Accueil du site > AUJOURD’HUI > NON, CHLOE N’EST PAS LESBIENNE

NON, CHLOE N’EST PAS LESBIENNE

vendredi 12 mars 2010, par Sophie

Damned ! F**k ! Zut ! Boutique de Boutique ! Chloé ? Chloé Sevigny ? LA Chloé de "Boys don’t cry" ?


Eeeeeeeeh non ! Et c’est The Advocate qui vient de lacher le morceau dans une interview fleuve. So, ça y est, c’est dit c’est fait. Maintenant vous pouvez sécher vos larmes et ranger les mouchoirs : Chloé avoue embrasser des filles de temps en temps. Mais ça s’arrête là. "I still kiss girls occasionally, but I wouldn’t say I was bisexual".Contrairement à Lady Gaga et d’autres qui disent être bisexuelles, elle réfute et à la question : Pourriez-vous être en couple avec une femme ? Elle répond, très chic : "Probably not, no. I need more meat and potatoes — with more of the meat part, I guess. [Laughs]". D’après Chloé, annoncer une éventuelle bisexualité ne servirait à rien à Hollywood, qui est plus homophobe encore que le reste des States.

Si quelques-unes d’entre vous espériez (en secret) draguer Chloé à la prochaine FFFFete, rengainez vos colts, vous vous feriez éjecter direct. Advocate lui demande : When lesbians hit on you, do you break their big gay hearts gently or shoot them down quick ? (Lorsque des lesbiennes vous draguent, leur brisez-vous le coeur gentiment ou les dégagez-vous rapidement ?) Chloé répond : "I have to shoot ’em down quick. [Laughs] They always want to buy me drinks, but I’ll be like, “Save your money. I get free drinks here.” It doesn’t happen all the time, but it may happen if I go to certain gay spots — like on Saturday night, when I was at this super-lesbo party Choice Cunts downstairs at Santos Party House. It was fun." (Je dois les dégager rapidement. (rires) Elles veulent toujours m’offrir à boire, mais je leur dis "Economise ton argent, j’ai tous les verres offerts ici." Cela n’arrive pas tout le temps, mais ça arrive si je vais dans certains endroits gay, comme samedi dernier, quand j’étais à cette super soirée lesbienne : Choice Cunts. On a bien ri."

Cette dernière réplique vous laisse t-elle, comme moi, dubitative ? (Mais pourquoi va t-elle dans des soirées lesbiennes ?) Lisez le reste de l’article. Vous y apprendrez (en plus de réviser votre anglais) que Chloé était garçon manqué (tomboy) quand elle était jeune et que pendant ses années de collège, on pensait qu’elle était lesbienne puisqu’elle avait les oreilles percées et les cheveux rasés. Elle a tourné dans "If these walls could talk too" (où elle joue le rôle d’une butch à moto), uniquement pour l’argent et un peu par défi envers Ellen DeGeneres, une des productrices, qui lui disait qu’elle n’arriverait pas à jouer la butch. (Une butch, une vraie, a t-elle un avis sur la question ?)

Quoi qu’elle dise, elle reste une bombe et on l’aime pour son rôle dans Boys don’t cry. Elle est d’ailleur fière de ses fans gay : "A gay fan base is a very good fan base to have — is that a terrible thing to say ? They’re very loyal. They’ll stick with you through the ups and downs because they’re not fair-weather fans. I love being a gay icon ; I totally embrace it." (C’est bien d’avoir des fans gays-est-ce mal de dire ça ? Ils sont très fidèles. Ils vous seront fidèles dans les hauts et les bas parce qu’ils ne sont pas victimes de la mode. J’adore être une icône gay ! J’approuve totalement !) Ouf ! On peut l’aimer sans se renier ! Chloéééééééé, je t’aime !

Galerie